Laver les pieds

Culte Croisière du 8 mars 2020

Culte croisière célébré par Anne Faisandier, pasteur
avec l’équipage habituel

Anne montre aux enfants les signes concrets que Jean utilise dans son évangile et leur lave les pieds en nous expliquant à tous le sens de ce texte : Jean 13


Piano : Marc et chorale des jeunes

la croisière
après la croisière

Vie vivante ou vie mortelle ?

Culte du 1er mars 2020

Culte célébré par Le Pasteur Anne FAISANDIER Au temple de Marseille Grignan

Présentation : Pour ce premier dimanche du temps de la passion, voici deux textes moins faciles que les narrations évangéliques. Nous avons pris le temps de visiter les différentes métaphores qui les traversent, comme autant de résonnances possibles avec nos existences. Qu’est-ce que vivre vraiment selon la Bible ? Deux rapports totalement différents sont mis en lumière entre une façon de vivre qui nous amène à toujours plus de vie, et une autre qui est à proprement parler « mortelle » comme disent les ados. De ce double éclairage découlent en fait les 3 autres images explorées : le péché et la grâce, le serpent et la loi, Adam ou Jésus-Christ.

Avant la Parole
La Parole
Après la Parole


Genèse 2 v 7 à 9 et 15 à 17
7 Le SEIGNEUR Dieu façonna l’homme de la poussière de la terre ; il insuffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant.
8 Le SEIGNEUR Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l’est, et il y mit l’homme qu’il avait façonné.
9 Le SEIGNEUR Dieu fit pousser de la terre toutes sortes d’arbres agréables à voir et bons pour la nourriture, ainsi que l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais. (…)
15 Le Seigneur Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Éden pour qu’il cultive la terre et la garde.
16 Il lui ordonna : « Tu te nourriras des fruits de n’importe quel arbre du jardin, 
17 sauf de l’arbre qui donne la connaissance de ce qui est bon et de ce qui est mauvais. Le jour où tu en mangeras, tu mourras. » (…)

Genèse 3 v 1 à 7
1 Le serpent était le plus avisé de tous les animaux de la campagne que le SEIGNEUR Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : « Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ! »
2 La femme dit au serpent : Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin.
3 Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : « Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, sinon vous mourrez ! »
4 Alors le serpent dit à la femme : Pas du tout ! Vous ne mourrez pas !
5 Dieu le sait : le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux qui connaissent ce qui est bon ou mauvais.
6 La femme vit que l’arbre était bon pour la nourriture et plaisant pour la vue, qu’il était, cet arbre, désirable pour le discernement. Elle prit de son fruit et en mangea ; elle en donna aussi à son mari qui était avec elle, et il en mangea.
 7 Leurs yeux à tous les deux s’ouvrirent, et ils surent qu’ils étaient nus. Ils cousirent des feuilles de figuier pour se faire des pagnes.

Romains 5, v 12à 21
 
12 Le péché est entré dans le monde à cause d’un seul être humain, Adam, et le péché a amené la mort. Et ainsi, la mort a atteint tous les êtres humains parce que tous ont péché.
13 Avant que Dieu ait révélé la Loi à Moïse, le péché existait déjà dans le monde, mais, comme il n’y avait pas encore de Loi, Dieu ne tenait pas compte du péché.
14 Pourtant, depuis l’époque d’Adam jusqu’à celle de Moïse, la mort a exercé son pouvoir même sur ceux qui n’avaient pas péché à la manière d’Adam, qui a désobéi à l’ordre de Dieu. Adam était l’ébauche de celui qui devait venir.
15 Mais la faute d’Adam n’est pas comparable en importance au don gratuit de Dieu. Certes, beaucoup de personnes sont mortes à cause de la faute de ce seul homme ; mais la grâce de Dieu est bien plus grande et son don bien plus important. À beaucoup, ce don est offert gratuitement grâce à un seul, Jésus Christ.
16 Et le don de Dieu a un tout autre effet que le péché d’un seul homme ; le jugement provoqué par le péché d’un seul a eu pour résultat la condamnation, tandis que le don gratuit accordé après de nombreuses fautes a pour résultat l’acquittement.
17 Certes, la mort a exercé son pouvoir par la faute d’un seul, à cause de ce seul être ; mais, par le seul Jésus Christ, nous obtenons beaucoup plus : tous ceux qui reçoivent la grâce abondante de Dieu et le don de sa justice vivront et régneront à cause du Christ.
18 Ainsi, la faute d’un seul être, Adam, a entraîné la condamnation de tous les humains ; de même, l’œuvre juste d’un seul, Jésus Christ, permet à tous les humains d’être déclarés justes et de vivre.
19 Par la désobéissance d’un seul une multitude de personnes sont tombées dans le péché ; de même, par l’obéissance d’un seul une multitude de personnes sont rendues justes.
20 La Loi est intervenue et alors les fautes se sont multipliées ; mais là où le péché s’est multiplié, la grâce de Dieu a été bien plus abondante encore.
21 Ainsi, de même que le péché a exercé son pouvoir de mort, de même la grâce de Dieu exerce son pouvoir en toute justice pour nous conduire à la vie éternelle par Jésus Christ, notre Seigneur.

Culte 23 Février

Culte célébré par Kristina Rasolonoromalaza avec l’aide de la famille Landes

Esai 41 8-16 Ésaïe, chapitre 41, versets 8 à 16
Jean 14 v1 Jean, chapitre 14, versets 1 à 10


À l’orgue : Alain Keller

Avant la Parole
La Parole
Après la Parole

Libération et guérison d’une paralysie

Culte Croisière du 6 février 2029

Culte croisière célébré par Anne Faisandier, pasteur
avec l’équipage habituel

Jésus aujourd’hui nous emmène dans un lieu où règne la misère, au bord d’une piscine où attendent en vain des malheureux. Dont un qui est paralysé depuis 38 ans !
La rencontre qui a lieu au bord de cette piscine est singulière, libération tout autant que guérison, et mise en lumière de paralysies moins visibles mais tout aussi efficaces pour nous clouer au sol que celle de cet homme !

Jean 5, 1-18

Piano : Marc et chorale des jeunes

la croisière
après la croisière